Pénoplastie

Pénoplastie

Cette intervention, aussi appelée phalloplastie  a pour but d’agrandir ou d’élargir le penis. Elle peut être réalisée de différentes façons, avec ou sans chirurgie. Quelque soit la raison, il est indispensable de faire appel à un expert qui vous conseillera et vous accompagnera tout au long de votre démarche. Découvrez ici les différentes techniques, les informations utiles et les résultats obtenus.

Pénoplastie par injection

Le Docteur Richard DIACAKIS pratique cette intervention pour l’élargissement et l’allongement du sexe masculin grâce à l’acide hyaluronique depuis plus de 10 ans.

Origine

Ce fut au décours d’une consultation en mars 2002, devant l’insistance d’un patient qui désirait absolument bénéficier d’une pénoplastie sans opération chirurgicale que le docteur Diacakis, eu l’idée d’utiliser l’acide hyaluronique (aussi appelé HA) dans cette indication.

L’efficacité spectaculaire d’une simple crème anesthésiante ainsi que l’effet volumateur et durable de ce composant ont fait progressivement de cette technique grâce à son extrême simplicité, aujourd’hui, la technique de prédilection pour la phalloplastie d’allongement et d’épaississement.

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?

C’est un glycosaminoglycane largement réparti à l’état naturel dans les tissus conjonctifs, épithéliaux et nerveux. Découvert en 1880 par un chimiste français, Mr Portes, isolé en 1934 par Karl Meyer, c’est à partir des années 70 que l’utilisation de cette substance est devenue de plus en plus courante dans le traitement médical de certaines pathologies dans le domaine de la rhumatologie, de l’ophtamologie, de l’urologie et de la dermatologie. Ses fonctions multiples possèdent des actions bénéfiques sur la cicatrisation, l’hydratation, la cohésion des tissus, l’inflammation, les articulations, la chirurgie ophtalmique, ainsi que certaines vertus anticancéreuse.

A 50 ans l’homme a perdu 50% de son capital d’HA  d’où l’intérêt des recherches.

Aujourd’hui sa fabrication est obtenue par fermentation bactérienne naturelle dont le composé est très pur donc pratiquement sans réaction allergique.

Son application en médecine esthétique fut explosive dès la fin des années 90 essentiellement pour ses propriétés d’hydratation, de comblement (filler), de protection de la peau contre les agressions extérieurs. Des travaux de recherches sur la réticulation ont permis de développer différentes concentrations et de réticulation permettant de lui donner un effet volumateur et plus durable dans le temps.

C’est donc par expérience, que l’utilisation d’association de certains acides hyaluroniques réticulés de haut grade a permis d’appliquer à la phalloplastie tous les avantages de cette substance.
Pas tous les HA ne doivent être utilisés pour cette intervention.

Le Macrolane, bien moins cher que les autres, n’est pas recommandé pour être injectée dans la verge car beaucoup plus mou au toucher, mobile, pouvant créer des nodules et de résorption rapide.

Comment se passe l’intervention par injection

La pénoplastie médicale permet d’augmenter la taille en injectant de l’acide hyaluronique agissant ainsi sur l’élargissement et l’agrandissement du sexe de l’homme ainsi que sur l’épaississement du gland.

Elle se réalise au cabinet.

Préparation :

Un lavage à la Bétadine scrub (rouge) est préférable au domicile avant de venir mais pas indispensable. L’application d’une crème anesthésiante, au cabinet, pendant environ 30mn, rend la séance totalement atraumatique et indolore.

Intervention :

Élargissement et allongement pénien de 2 cm minimum. Épaississement du gland de 1 cm.

L’injection,  selon un choix d’acide hyaluronique et une technique personnalisée, se réalise alors en 30 mn à l’aide d’une canule fine et adaptée. Les points d’entrées très petits sont fait le plus souvent au niveau du sillon balano-prépucial.

Cette technique repose sur les mêmes bases que le lipofilling pénien chirurgicale, en ce sens que le gain en épaisseur est obtenu en injectant, entre la peau et les corps caverneux sous jacents.

A la fin de la séance seulement 30% du résultat est visible. Les 70% restant apparaitront dans la soirée ou au lendemain matin.

C’est pourquoi, afin d’obtenir un résultat esthétique optimal, il est préférable de prévoir une consultation de contrôle entre 15 jours et 6 semaines après l’intervention, permettant d’affiner le résultat en cas de petites irrégularités de volume.

Cette « retouche » éventuelle, par souci de perfection, est comprise dans le devis initial.
L’objectif est d’obtenir un gain minimal de 2 à 3 cm de circonférence au repos et en érection (ce qui paraît visuellement le double).
Le gain obtenu pour agrandir la taille au repos est classiquement de plus de 2 cm mais ne se retrouve pas en érection.

Pour ceux qui le désir, il est possible d’épaissir le gland dont surtout la couronne. Un gain de 1cm de circonférence est le plus couramment constaté.

Suites opératoires

Pourquoi les suites sont-elles aussi simples ?

Car c’est un acte de médecine esthétique et non de chirurgie.

En effet, le plus souvent un léger œdème indolore et homogène existe, de part la réaction physiologique du corps et du pouvoir hydrophile de l’HA qui disparaîtra dans les 2 semaines.

La reprise du travail est possible le jour même. Pas d’arrêt des activités sportives.
Les rapports sexuels, même conseillés, peuvent être repris après 48h.

Un risque très faible d’inflammation ou d’infection pour essentiellement deux raisons:

  • Premièrement, la faible dimension du diamètre des canules de 0,3 à 0,4 mm (contrairement à 1,2 à 2 mm pour l’opération chirurgicale) utilisées pour l’injection permettent ainsi de faire des micro orifices d’entrés ( diamètre d’une petite aiguille) qui se referment en quelques minutes.
  • Deuxièmement, l’HA par ses propriétés intrinsèques et son pouvoir très hydrophile n’est pas un milieu favorable au développement de germes.

Une rougeur localisée au point de piqure peut exister et disparaître seule ou après un traitement simple à base d’hexomédine transcutanée en cas de persistance. Un traitement antibiotique est rarement indiqué.

Parfois un peu de gel d’HA peut s’extérioriser par les petits points d’entrées, par surpression, quand le volume injecté est important. Les quantités sont minimes et le suintement ne dépasse jamais 3 jours. De principe, il est préférable de retarder les rapports sexuels tant qu’ils existent.

Il peut exister de façon très exceptionnelle l’apparition d’un ou plusieurs petits nodules durs. Ils sont facilement et totalement résorbés avec « l’antidote », spécifique le hyaluronidase.

Les précautions et contre indications :

Ce sont les mêmes que pour toute autre injection de ce composant :

  • Allergie au produit,
  • Maladie auto-immune,
  • Antécédent de granulome,
  • Trouble de la coagulation sanguine,
  • De même, s’il y a une poussée d’herpès génitale la séance doit être reportée.

Les résultats (pénoplastie avant après)

L’objectif principal est d’obtenir un résultat naturel et conséquent.

Pas d’interaction avec la fonction de reproduction, d’érection et de miction :

Bien évidemment, la phalloplastie par injection n’engendre aucun trouble sur la libido, la fonction érectile ou la reproduction. Les acides hyaluroniques choisis sont ceux déjà utilisés depuis plus de 20 ans sur le visage. De même, la sensibilité reste identique, voir accentuée, du fait du frottement induit par la grosseur plus importante de la verge.

Ejaculation précoce : Des résultats très positifs.

Des résultats intéressant ont été décris sur l’éjaculation précoce. En effet, lors des rapports sexuels la présence de l’HA donne une épaisseur qui permet d’être moins sollicité par cette excitation incontrôlable qu’est l’éjaculation précoce. De plus l’épaisseur plus importante permet une aide non négligeable dans ce contexte connu pour ses raisons essentiellement psychologiques.
La maîtrise de l’éjaculation est alors souvent plus facile.

Un résultat à 24h :

L’épaississement est d’environ 30% à la sortie du cabinet et total dans les 24 à 48h après. En effet, le pénis continue à grossir pendant le premier jour. Il faut savoir qu’il existe souvent un léger œdème qui se résorbera dans les 15 jours qui suivent et qui pourrai laisser penser à une résorption du produit. Le résultat est alors stable après 2 semaines. Il paraît alors toujours beaucoup plus imposant.

Le résultat que l’on peut espérer attendre :

L’élargissement : Le choix étudié des acides hyaluroniques permet un effet volumateur important et à la demande, avec une consistance ferme. Le gain est fonction de l’anatomie de chacun et de la quantité injectée. Mais l’élargissement est systématiquement évident et probant.
Un gain de 2 à 3 centimètres de circonférence est généralement obtenu dès la première séance. Cet épaississement homogène et régulier, se retrouvera autant au repos qu’en érection.
Il est alors plus lourd et visuellement, il paraît presque le double.

Il est possible d’obtenir un élargissement plus important, 4 voir 5 à 6 cm de diamètre supplémentaires, en fonction des cas, si l’on cumule les séances.

L’allongement : il est évident et immédiat au repos est constaté pour deux raisons, premièrement par la présence de l’acide hyaluronique qui diminue énormément la rétraction physiologique  (au froid par exemple) et deuxièmement par son poids plus important qui par l’alourdissement étire le sexe. Classiquement le gain en longueur est d’un minimum de 2 à 3 cm au repos.
Par contre, il est très important de savoir que l’agrandissement ne se constatera pas en érection, bien que de nombreux patients évoquent l’impression d’avoir un peu gagner en longueur en érection lors des rapports. Certainement dû à un étirement par le poids.

Durée : il reste 70 % à 18 mois.

Le choix de l’acide hyaluronique est très important. Bien choisi, il faut prévoir une diminution de 20 à 30% du résultat entre 1 et 2 ans. Il restera donc 70 à 80 % du produit. Lorsque cette intervention est répétée, l’HA a tendance à moins se résorber, les délais de ré-injections deviennent alors de plus en plus longs.

Résultat sur le gland : gain de 1 centimètre sur un an.

L’élargissement du gland peut aussi être effectué en injectant certains acides hyaluroniques. Les résultats, essentiellement étudiés sur la couronne, sont immédiats avec un gain d’environ 1 cm de circonférence existant autant au repos qu’en érection.
La durée de l’épaississement est plus variable et plus difficile à évaluer que sur le pénis en fonction des individus. Elle est classiquement entre 10 et 15 mois.

La satisfaction

Il ne faut jamais espérer ce que l’on ne peut pas attendre. Pour cela il est indispensable de prendre le temps de discuter librement avec son médecin pour évaluer les attentes et les résultats envisageables.

A ce jour, 86% des patients sont satisfaits ou très satisfaits. Les 14% restant le sont moyennement car ils espéraient un changement plus important lors de la première séance. Aucun insatisfait.

Le pourcentage de satisfaction est plus importante que l’opération chirurgicale grâce à sa simplicité sans suite avec des résultats équivalents.

Le prix

Le prix est variable de 2000 à 3800 euros.
Dans des cas extrêmes cela peut être moins ou plus. Le plus habituellement il est de 3000 euros.

Il est fonction de la quantité injecté de produit et de la morphologie initiale du pénis. Plus il sera gros initialement, plus il faudra du produit pour obtenir un gain de circonférence minimal de 2 à 3 cm et inversement.

Ce tarif comprend deux consultations permettant d’obtenir un résultat homogène, naturel et satisfaisant. En effet, il arrive que l’on ai besoin de corriger, lors d’une deuxième consultation à 15 jours/1 mois, des petites irrégularités en rajoutant de l’acide hyaluronique afin d’obtenir le résultat désiré.

Explication vidéo :

Reportage vidéo :

Résultats envisageables

Avant/Après à 13 mois

Avant/Après à 13 mois:

Avant:
Long. 10,5cm – Largeur 10cm
Après à 13 mois:
Long. 12cm -Largeur 12cm

Avant:
Long. 10cm – Largeur 10 cm
Après à 5 mois:
Long. 12 cm – Largeur 12cm

Avant:
Long. 8cm – Largeur 8,5cm
Après à 1 an:
Long. 10cm – Largeur 12cm

Avant:
Long. 10 cm – Largeur 9,5cm
Après à 1 an:
Long. 13cm – Largeur 12 cm

Avant:
Long. 10,5cm – Largeur 8,5cm
Après à 1 an:
Long. 13cm – Largeur 11cm

Pénoplastie chirugicale

C’est une intervention peu traumatique, pratiquée au bloc opératoire sous anesthésie le plus souvent générale avec une nuit d’hospitalisation si l’allongement et l’élargissement sont effectués dans le même temps. Si seul l’épaississement est effectué l’hospitalisation sera en ambulatoire. Cette chirurgie est aussi appelée lipopénosculpture.

Déroulement

Elle dure environ 30 à 40 minutes.

Elle comporte 2 phases successives pouvant être dissociées : Extraction de la graisse (au niveau de la face interne des cuisses, de l’abdomen ou du pubis), centrifugée puis mise en place dans le fourreau pénien grâce à une instrumentation très fine et particulièrement adaptée à cette méthode (canule de 1,2 à 2 mm).
Le traitement du ligament suspenseur pour allongement de la verge ne sera visible qu’au repos et presque sans changement en érection. Un lambeau cutané d’avancement sera effectué et seule, restera une cicatrice verticale, dissimulée dans les poils pubien.

Puis un pansement de contention est mis en place pendant 48 heures. Un traitement antibiotique préventif est parfois prescrit.

Suites opératoires

Il existe peu de douleurs après une lipopénosculpture, alors que le fait d’intervenir sur le ligament suspenseur peut nécessiter un traitement antalgique pendant quelques jours. Les activités professionnelles peuvent, en règle générale, être reprises après 48h pour la lipopénosculpture, et une semaine après pour le ligament suspenseur.

Ces durées sont à adapter aux différents types d’activité professionnelle. Un repos sexuel est conseillé pendant 4 à 6 semaines.

Plusieurs rendez-vous de suivi seront établis avec le chirurgien à 8, 15, 30, 90 jours et 1 an.

Les complications possibles sont celles du lipofilling (greffe de tissu graisseux) avec risque de résorption du transplant adipeux, d’indurations graisseuses ou de déformations.
Elles disparaîtront en quelques semaines, spontanément ou en injectant de manière localisée des corticoïdes.

Le résultat

Le résultat final est obtenu en 3 à 6 mois en moyenne. En effet il est classique de dire qu’environ 60 à 70% de la graisse injectée restera après 3 à 6 mois.

La graisse restante, dite définitive, car elle « vit » après ce délais peut quand même subir une diminution de volume suivant les personnes, essentiellement chez les sportifs.

De même elle est sensible aux variations pondérales d’où l’intérêt de conserver un poids stable car autant une prise de poids améliore le résultat qu’un amaigrissement important peut le dégrader.

Dans la majorité des cas, elle augmente la circonférence du pénis de 2 à 4 centimètres environ. Quant à l’élongation du ligament suspenseur, il permet d’obtenir une augmentation de la longueur de 2 à 4 cm environ au repos et en érection on peut espérer 1 cm.

Il est possible d’effectuer d’autres séances pour plus augmenter la circonférence. Par contre il n’est pas possible de plus l’allonger. Le but de cette chirurgie est d’apporter une amélioration et un mieux être et non d’atteindre un volume et une longueur démesurée.

Le prix

L’allongement seul : 3500 euros
L’élargissement seul : 3500 euros
Les deux interventions associées : 6000 euros